20 avrilLe 20 avril, c’était Ma soirée, celle qu’organisait l’éditeur pour le lancement de « Point à la ligne ».

Mes amis étaient au rendez-vous, Lydie, ma photographe attitrée, avait suspendue ses clichés. Mes propos étaient rodés, ceux de Lydie touchants, mon stylo fétiche bien vissé et muni d’une cartouche toute neuve… tout allait bien jusqu’aux dédicaces.

Parce que là, encore, je me suis pris les pieds dans mes propres mots. Comme la première fois, j’ai oublié de signer la première dédicace. Si ! Cette fois-ci c’est mon ami Vincent qui en a fait les frais. Comme la première fois, je m’en suis rendu compte à la deuxième dédicace et ai dû rappeler le malheureux. Comme la première fois, je me suis retrouvée en difficulté face à ses amis bienveillants me tendant pleins d’attentes leur livre. Qu’écrire en quelques secondes qui puisse refléter tout ce que j’aurais voulu leur dire ? Pour éviter les ratures, les phrases bancales de la première fois, je me suis contentée de quelques banalités. Désolée mes chers amis, désolée…

Bon allez, courage ! Jamais 2 sans 3 dit-on !

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.